Nos fermes

► La majorité des élevages sont en diversification

► La taille des troupeaux varie de 10 à 250 bêtes. La moyenne se situe autour de 75 animaux

► Les systèmes d’élevage vont du zéro pâturage à un système extensif.
 L’essentiel des structures a un système de fonctionnement de type semi-extensif (8-10 chèvres/ ha), avec des pâturages fournissant une ration de base, et une complémentation en fin de gestation, lactation et croissance.

La France compte une centaine d’éleveurs répartis sur tout le territoire pour un cheptel moyen de 5000 animaux.

Une quarantaine d’éleveurs participent au schéma d’amélioration génétique et sont adhérents à Capgènes – section Angora.

Un savoir être :

► L’activité mohair permet de se diversifier quelles que soient les structures déjà en place: production à taille humaine ne nécessitant pas d’infrastructures énormes, respectueuse de l’environnement, produisant un produit du terroir de qualité.

► Le mode de commercialisation favorise :

  • le contact avec les gens (accueil à la ferme, marchés artisanaux…),
  • la créativité,
  • le partage de sa passion

► Le produit est exceptionnel

► Les animaux sont attachants

Toutefois, l’activité mohair ne s’improvise pas:

Des  notions en matière d’élevage,  de gestion et de commercialisation sont nécessaires.

Sa mise en place se fait sur plusieurs années le temps de se constituer sa clientèle et il est souvent nécessaire de disposer d’une trésorerie extérieure pendant les 3 premières années afin de financer les besoins du troupeau et de la transformation et l’on estime que l’activité devient autosuffisante à partir de la 5ème année.

Les salons artisanaux, les marchés de Noël ou boutiques à la ferme sont autant de moyens à développer qui permettront de faire découvrir nos produits.